NL  |  FR
Général   |   Services de garde   |   Liens   |   FAQ   |   Contact
Rechercher:
Les automates et la pharmacie – Précision concernant l’utilisation des robots
Certains pharmaciens recourent à l’automatisation de certains processus au sein de leur officine, afin de pouvoir consacrer plus de temps à leurs patients et à la dispensation de soins pharmaceutiques de qualité. Diverses pharmacies sont ainsi désormais dotées de robots permettant, entre autres, d’acheminer de façon automatisée au comptoir un produit – médicament ou autre produit tel que visé à l’article 87 du Code de déontologie pharmaceutique – depuis le stock de la pharmacie.

Ces robots peuvent également être utilisés pour approvisionner les distributeurs extérieurs que certaines officines mettent à disposition ou pour placer des produits dans des guichets d’enlèvement, à la disposition d’un patient déterminé.

Dans ce cadre, le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens souhaite rappeler aux membres l’avis circonstancié qu’il a publié le 31 janvier 2017 au sujet de ce type de dispositifs (distributeurs et guichets d’enlèvement) et intitulé « Les automates et la pharmacie ». Cet avis nuancé établit une distinction claire entre les distributeurs – dont la présence est tolérée, moyennant le respect de conditions strictes tenant notamment à la nature des produits pouvant s’y trouver – et les guichets d’enlèvement – dont l’admissibilité du fonctionnement est, entre autres, conditionnée au passage antérieur du patient dans la pharmacie pour que les soins pharmaceutiques lui soient effectivement dispensés (1).

Le Conseil national tient également à souligner que ces dispositifs ne peuvent en aucun cas être utilisés en vue de contourner les exigences législatives, réglementaires et déontologiques propres à la vente en ligne de médicaments. Ainsi, permettre la commande de médicaments sous prescription en ligne (par mail ou via un autre système) ou via une borne à l’extérieur de la pharmacie et leur enlèvement via un distributeur ou un guichet, sans aucun contact avec le pharmacien, contrevient à l’interdiction de vente en ligne de médicaments soumis à prescription applicable.

(1) Au sujet des soins pharmaceutiques, voir le point F.7 du Guide des bonnes pratiques pharmaceutiques officinales (annexé à l’A.R. du 21 janvier 2009 portant instructions pour les pharmaciens).


Ordre des pharmaciens - Avenue Henri Jaspar 94 -1060 BRUXELLES - T: 02/537.42.67 - F: 02/537.45.72